Aller au contenu principal
logo orne culture

Alphonse-Bernard Seny (photographie) - Archives départementales de l'Orne Alençon (Un été ornais très contemporain)

©Alphonse-Bernard Seny
Alphonse-Bernard Seny (photographie) - Archives départementales de l'Orne Alençon (Un été ornais très contemporain)

Période de l'exposition

5 juillet 2021
au
5 septembre 2021

Horaires d'ouverture

Archives départementales de l'Orne, 8 avenue de Basingstoke 61000 Alençon

Visite libre du lundi au vendredi 8h30 à 17h30 et les dimanches de 14h30 à 18h (fermé les jours fériés)

A compter du 21 juillet le pass sanitaire est obligatoire sur tous les lieux de culture rassemblant plus de 50 personnes.


Alphonse Bernard Seny a tour à tour été marin-pêcheur, journaliste, réalisateur de films publicitaires, « project manager » d’un hôtel en Asie du Sud-Est, documentariste. C’est la réalisation, en 2000, d’un de ses films documentaires,« Nam, retour sur images», sur le photographe de guerre, Tim Page, qui le convainc de se consacrer pleinement à la photographie. Tantôt auteur, tantôt photo-journaliste, il évolue pendant quinze ans en free-lance,« donnant à voir » ce que journaux, magazines et maisons d’éditions lui commandent, dans une quête aiguë du récit humain et de sa révélation au regard de l’autre. Son ultime aventure de photo-reporter est la couverture de la dernière opération française en Afghanistan.

L’évolution des techniques numériques, la prolifération des images, les nouveaux supports de diffusion ont fini par disloquer cette « profession reporter » et Alphonse Bernard Seny songe un temps à changer de nouveau de métier. Il pose ses appareils photo et c’est alors, dans le face-à-face à mains nues avec la lumière, qu’il réaffirme finalement son engagement artistique de photographe en réinventant ses outils de prises de vue. Il s’initie à un art photographique ancestral, l’ambrotype grand format sur plaque de verre, et expérimente une modernité de l’image à laquelle il redonne « matière à voir », explorant la lumière en alchimiste de laboratoire comme en acteur (ou opérateur) de terrain, trouvant l’inspiration de ses sujets dans l’expérience même de cette recherche d’ADN de l’image concrète.